Le pastis!

  • Pour la petite histoire !

L’anisette connut une existence tourmentée avant de mobiliser la vigilance du législateur.
L’anis était célébré depuis l’Antiquité pour  ses vertus médicinales. Elle facilitait la digestion, guérissait les maladies de l’intestin, de l’estomac, interrompait le hoquet.

Quelques siècles plus tard, lors de la conquête de l’Algérie, les médecins militaires combattaient la dysenterie par l’anis en ajoutant de l’eau à son nouveau dérivé, l’absinthe, fabriquée depuis 1805 par Pernod. En 1915, elle fut interdite.

En 1920, une loi autorisa les apéritifs à base d’anis. En 1938, Paul Ricard donne à son produit ses lettres de noblesse en frappant ses bouteilles du slogan : « Ricard, le vrai pastis de Marseille ».
Pastis, le mot est lâché ! Il tire son nom du provençal «pastisser» qui signifie mélanger. Au sens propre, le nom désigne la liqueur dont anis, fenouil et réglisse sont les principaux ingrédients.

  • Où en acheter

La Maison du Pastis
108 quai du Port, 2e.
Vente et dégustation de 95 pastis.

Laisser un commentaire